[ Déconnexion ]  · [Anonyme - Connexion] ·    Aide?
Devenez membre privil├ęgi├ę en cliquant ici
3 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
Sujets
L'Ecurie Gu├ępard sur tous les fronts
Monday 17 December 2018

 

 
Menu
Challenge 2009
  • News
  • Classements
    Challenge 2008
  • News
  • Classements
    Challenge 2007
  • News
  • Classements
    Challenge 2006
  • News
  • Classements
    Challenge 2005
  • News
  • Classements
    Challenge 2004
  • News
  • Classements
    News
  • Index Sujets
  • Toutes les news
  • Chercher
    Slalom Gu├ępard
  • Slalom 2005
  • Slalom 2004
  • Slalom 2003
    Info membres
  • Quelques photos
  • Proposer une news
  • Contactez-nous

  • Webmail

  • Retour Accueil
  •  
     
    Galeries Photo
    Course de karting 2014
    Karting au circuit Alain Prost du Mans
     
    Rallye Cote de lumière
    Rechercher dans Gazettes Gu├ępard 2006
    Rallye Cote de lumière (3/9) : C’était le 2ème rallye, pour Marc SAGIT :
    «Un réveil difficile avec une pluie fine qui rend la route très grasse donc très piégeuse. Tout le monde change les pneus au profit de mixte ou maxi pluies sauf nous partis en N21 ! 
    1ère boucle : On se contente de rouler tranquillement pour ne pas risquer de sortir. Les premiers N2 nous collent des valises… On est à ce moment là 4ème de classe (et le 5ème nous colle à 0.8s).
    2ème boucle : Ca commence à bien sécher... Tout le monde roule en N20. De notre côté, on se lâche un peu et les temps commencent à tomber. Nos temps sont même meilleurs que ceux du 3ème de classe  .
    3ème et 4ème boucles : On attaque fort ! On passe sans aucune difficulté le 3ème de classe et l'écart au niveau des temps de spéciales n'est "que" de 4 ou 5s avec le premier N2 (Rudy MORILLEAU, l'homme fort du N2 dans le centre).
    Bref on finit 28ème au scratch (sur 66), 12ème de groupe (sur 35) et 3ème de classe (sur 7).
    Et on finit devant le premier N1 ! Ca progresse tout doucement ! Avec la vidéo embarquée, on se rend compte qu'il y a encore de précieux dixièmes à gratter dans certains passages.
    Mais au delà des temps, on s'est vraiment régalé dans l'auto... Je commence à être bien à l'aise au volant et c'est un réel plaisir d'emmener cette Civic. Le tracé était vraiment sympa. D'ailleurs, je crois que l'on nous a décerné la palme du spectacle car pas mal de spectateurs sont venus nous féliciter à la fin de la course. La Civic bleue n'est visiblement pas passée inaperçue  ! Vivement la prochaine, le 30/09 »                                                                                    Marc   

    guepardonline : Thursday 05 October 2006 @ 13:18:42 [490 lu(s)]
    Rallye GAP Racing
    Rechercher dans Gazettes Gu├ępard 2006
    Rallye du GAP Racing 19 et 20/08
    Yannick ROCHE, le copilote de Cédric DURAND, nous fait participer une nouvelle fois à leur aventure mais cette fois-ci au rallye GAP Racing:


    Avant le rallye :

    Voilà, ça ne fait même pas encore deux semaines que le Trièves est terminé que déjà le Gap arrive à grand pas. Un Gap Racing dont le parcours a été partiellement modifié, le Samedi, deux spéciales au programme : Barcillonnette – Plan de Vitrolles et Neffes. La première est composée d’un début relativement rapide avant d’arriver au croisement de Vitrolles et de rejoindre une dernière partie déjà parcourue l’an dernier. La deuxième est déjà connue car elle était déjà au programme l’an dernier. Le dimanche, une boucle de deux spéciales à parcourir deux fois : Le Laus – Rambaud et Lardier – Fouillouse. Deux spéciales qui ne seront pas vraiment à notre avantage au vu du pourcentage de montée de chacune. Cédric a eu le temps de réviser l’AX après le Trièves et une fois le lavage de la voiture effectué, nous voilà prêt.


    Samedi 19 Août :

    Une fois les vérifications administratives et techniques passées, nous retrouvons toute l’équipe pour manger. Pour ce rallye, nous ferons assistance commune avec Michel Farnaud et Thierry Giraud sur leur Saxo Kit Car et nous serons juste à côté de Kiko Ganguet et Manu Frison sur leur Clio F2000. Nous aurons le plaisir d’avoir la visite de Dider mon ancien pilote, venu nous encourager avant le départ. Nous aurons pas mal de temps avant de partir car notre heure de départ est … 16h00 !!! Mais ça y est, nous y sommes déjà. Le temps de faire le tour, et également de faire connaissance, de nos concurrents en N1, au nombre de 16 !!! Nous passons par l’assistance avant de rejoindre la première spéciale. Mais très vite, nous nous rendrons compte que notre choix de pneus un peu osé n’allait pas du tout s’avérer payant. En effet, un arrêt de course de près d’une heure allait nous obliger de partir avec nos N30 devant et N20 derrière froid. Mais déjà, Philippe Bugalski, ouvreur de luxe sur ce rallye, allait repasser, ce qui signifiait que la course repartait. Le temps de se reconcentrer et nous voilà au départ. 5…4…3…2…1… GO !!! Le départ en descente se fera prudemment car les pneus froids ne permettent pas d’appuyer l’auto comme il faut. Le gauche avant le premier village sera négocié tout en glisse et je n’aurais pas mis grand chose entre la voiture et le panneau. Mais heureusement, l’auto commence à réagir assez sainement avant la partie (très !!!) rapide. Malgré la vitesse, j’aurais le temps de voir la maman de Cédric accompagnée de sa petite sœur et de sa cousine, toutes les trois venues nous encourager. Très vite, nous arrivons à l’épingle de Vitrolles ; en recos nous avons longuement réfléchis pour savoir si il fallait « câbler » ou pas : le gain de temps à espérer était d’environ trois secondes mais un tête à queue pouvait nous en faire perdre plus de dix. Autre point à prendre en compte, le frein à main n’est pas du tout le point fort des AX gti et de plus Cédric, qui m’affirme ne pas être un grand habitué de cette technique, ne s’en est plus servi depuis la Sainte Baume et c’était pour se sortir d’une situation difficile. Mais le temps de la réflexion est fini, maintenant il va falloir agir. Et bien pour quelqu’un qui n’a pas l’habitude, c’est vraiment réussi, l’auto se place juste pile poil, et la perte de temps est quasi inexistante : Chapeau !!! La fin de la spéciale est toujours relativement sale et glissante et déjà, nous sommes à l’arrivée. Nous partons premier des N1, ce qui nous empêchent de connaître notre position à la classe. Mais au vu des temps des A5 partis devant nous, nous ne devrions pas être trop mal. Nous arrivons à l’assistance et l’objectif principal est de remettre les N00 derrière pour éviter de revivre le même problème que lors de la première spéciale, à savoir partir avec des pneus froids et longs à chauffer. Nous apprenons que Michel, Thierry, Kiko et Manu réalisent un joli début de rallye en réalisant respectivement les 5è et 8è temps. Nous prenons connaissance des temps de nos concurrents au parc de regroupement qui suit. Nous réalisons le meilleur temps de classe, à la 26è place au général. Nous devançons pour l’instant Romuald Richaud et David Berard. Direction maintenant Neffes pour la deuxième spéciale. Une nouvelle fois, un arrêt de course, dû entre autre à la sortie de route du leader David Fazio, nous fera un peu attendre au départ. Enfin, nous sommes sur la ligne de départ. 5…4…3…2…1… GO !!! La première partie de la spéciale en montée nous permettra de chauffer les pneus même si les N00 à l’arrière permettent dès le début de bien appuyer la voiture. Le rythme est soutenu est Cédric s’applique à bien rester propre. La bosse du croisement sera sacrifiée. La descente se passera très bien malgré quelques glisses un peu exagérées mais qui se finiront très bien. Déjà nous sommes à l’arrivée et j’ai du mal à croire au temps affiché sur ma montre. En effet, cela voudrait dire que nous améliorons le temps de Cédric de l’an dernier de 5s. Mais dès le point stop, notre chrono sera confirmé, nous réalisons donc le meilleur temps de classe et le 22è temps scratch en 5 min 24 s. Nous sommes très satisfait de cette journée et nous rentrons au parc à la 23è place. A la classe, Aurélien Blanc est deuxième juste devant les frères Hérail : Damien 3è et Alex 4è. Michel et Thierry, qui terminent l’étape par un 3è temps sont ce soir à une très belle 3è place, trois secondes devant Kiko et Manu. Maintenant, une bonne nuit de sommeil va nous faire le plus grand bien.

    Cliquer sur "lire la suite"



    Lire la suite... 8 715 caract├Ęres de plus | 1 Commentaire | Page Sp├ęciale pour impression   Envoyer cet Article ├á un ami
    guepardonline : Saturday 09 September 2006 @ 09:20:45 [705 lu(s)]
    NEWS EN VRAC Aout 2006-2
    Rechercher dans Gazettes Gu├ępard 2006
    Un petit Tom est arrivé en août, pour leur plus grand bonheur, dans le foyer de  Isabelle et Jean-Marie GILLIOCQ.
    Ce dernier participera, début 2007, à son troisième rallye de Monte Carlo Historique, mais comme pilote cette fois, au volant de son A112 Abarth, associé à ….Jean FERRY, vainqueur de l’épreuve il y a quelques années avec cette même auto !

    Mathieu DELFLY pensait pouvoir faire le rallye de Boulogne, avec Stéphane GOEURIOT…
    « Nous avons finalement  été forfaits pour ce rallye. Une semaine avant le rallye, Stéphane m'a annoncé qu'il ne pouvait pas le faire, très grosse déception pour moi, car ce devait être le dernier ! Je serai Papa d'ici un mois, donc priorité à la famille pour le moment et retour en rallye début 2007. D'ailleurs c'est décidé afin de pouvoir pratiquer ma passion sans me soucier des problèmes financiers, dorénavant je ne me consacrerai qu’au copilotage. L'ambition de reprendre le volant est toujours présente mais bon c'est comme ça ! Voilà pourquoi j'en profite pour passer une petite annonce. Depuis 1996, je copilote et ai eu la chance de rouler avec des personnes qui marchent très bien. J'ai appris beaucoup et souhaite maintenant naviguer sur des autos de type A8 ou F2/14. Donc voilà si quelqu'un qui est de ce cas de figure et qu’il recherche un copilote pour 2007, il peut me contacter sans problèmes. Sinon  à bientôt,                                   Mathieu



    guepardonline : Wednesday 30 August 2006 @ 10:56:23 [577 lu(s)]
    Most, République Tchèque
    Rechercher dans Gazettes Gu├ępard 2006
    Most, République Tchèque (11-13 août) : Qui d’autre qu’Andres SERRANO un tel titre pourrait-il concerner ?
    « Finalement, un p’tit peu de succès !
    Comme d’habitude, mon week-end a commencé bien.  Tout était sous contrôle, voiture rapide, pas de problème apparent,  mais cette fois, cette fois ci je finis bien !
    Le pays et la piste de Most sont vraiment magnifiques. Bien que la surface de la piste ne soit pas une merveille, son tracé est très agréable et est très exigeant envers l'auto et son pilote.
    La manifestation était importante, avec plusieurs courses sur les trois jours, y compris celles du Championnat Tchèque pour voitures et Formules, des courses de championnat de pays Orientaux et deux courses d’endurance de trois heures !
    Nous étions 16 au départ et avons couru avec la Formule Eastern qui est venue avec 18 autos (formules « classiques » avec moteurs Lada et Skoda). Une très belle grille, et compétitive… ! 
    Vendredi : Dans la première séance de qualif’, je suis second de classe et 5ème  au général, à moins d’une demi seconde  du premier ‘ Vee’ et  à 2 secondes du pole au général.   Les temps de la deuxième n’ont rien changé. (piste humide…).
    Samedi,  1ére Course  Je n'ai pas pris un bon départ, devant éviter un carambolage au premier virage (Il est assez serré !). J'ai perdu quelques places mais j'ai pu remonter  et revenir à ma 2éme place.  Je me suis aussi battu pour la 4ème ou 5ème  place au général, mais rien à faire contre Sherrington pour la victoire de classe.  Il a été le plus vite. Patrick Sherrington a donc remporté son sixième succès en six courses et décroché la couronne 2007. J'ai fini  second et notre plus jeune participant, Francesco Lopez (16ans !) a accroché le podium pour la première fois.  C'est désormais certain,  il sera en  F3 en Italie l'année prochaine. (sans aucune victoire en Formel V à ce jour).
    Les résultats de la première course ont déterminé la grille de la seconde.
    Dimanche, 2ème  course : Le départ a été très tendu car il pleuvait. Certains pilotes étaient en pneus pluie, d’autres (Sherrington et moi entre autres) ont choisi de partir en "slicks", malgré la piste mouillée.
    Heureusement, mon départ a était  très bon. J’ai pris la première place des formules Vee, et après deux tours je suis arrivé à me battre pour la tète de la course. J’ai poursuivi sur ce rythme pendant 7 tours, prenant un avance de 15 secondes sur Sherrington  et cela m'a bien aidé…Pourquoi ?...Parce que j’ai bien failli perdre la course par manque de carburant !.
    Mon ingénieur (mon épouse Patricia) et moi avions décidé d'alléger la voiture et avons retiré environ quatre litres d’essence. Mauvaise décision…. Dans le 9éme tour, le moteur a commencé à ratatouiller, et à l’entrée du dernier, il s’est presque coupé !  Je suis parvenu à rallier l’arrivée avec beaucoup de prières à Dieu (à Allah aussi) et presque sans accélérer. Sherrington termine à 3’’ derrière moi ! J'ai eu une grande frayeur mais finalement, ce fut ma première victoire… et son premier échec.
    Avec ces résultats je remonte à la cinquième place  dans le championnat, et mathématiquement, je peux encore finir deuxième. De manière plus réaliste, je peux espérer monter sur le podium avec une victoire dans la dernière course, au  Nurburgring les7 et 8 octobre. Ce meeting comportera une deuxième course, hors championnat mais très importante,  car ce sera la célébration des 45 ans de la formule V en Allemagne. Cela sera une vraie course internationale, avec la participation des pilotes d’Afrique du Sud, d’Australie, d’ Irlande, d’Angleterre, des Etats Unis et aussi d’un Guépard………
    Un dernier point a signaler…..ayant une licence FFSA, les spectateurs et participants aux courses du Dimanche, ont pu écouter la Marseillaise, par courtoisie envers un citoyen américain né en Equateur et résidant en France…»       Andres
     



    guepardonline : Wednesday 30 August 2006 @ 10:33:53 [409 lu(s)]
    Rallye 85
    Rechercher dans Gazettes Gu├ępard 2006
    Rallye 85  (5-6/8) Bons débuts en rallye pour Marc SAGIT et sa Honda Civic ! Il remporte sa classe, face à une concurrence ‘moyenne’ selon lui, termine 16ème du groupe sur 28, et 42ème au scratch sur 74.

    guepardonline : Wednesday 30 August 2006 @ 10:23:01 [443 lu(s)]
    Rallye de Trièves
    Rechercher dans Gazettes Gu├ępard 2006
    Rallye de Trièves (5-6/8)  Sandrine LE GAL retrouverait Jacqueline FAVEZ avec qui elle avait déjà disputé un rallye. Après un départ prudent, Jacqueline manquant un peu de confiance en elle, elles ont augmenté le rythme pour décrocher finalement une bonne 3ème place de classe et finir en prenant beaucoup de plaisir.

    Cédric DURAND, notre Guépard du Sud-est, reprenait la compétition après sa violente sortie dans la Ronde de la Durance, au cours de laquelle son Ax, avec laquelle il avait décroché de nombreux succès en N1, avait été totalement détruite…
    « Bonjour, tout d'abord je me présente, je suis Yannick Roche, le nouveau copilote de Cédric Durand.
    Cette reprise s'est plutôt bien déroulée, car les objectifs d'être à l'arrivée et d'apprendre la nouvelle AX (qui est devenue noire) ont été remplis. Il reste encore un peu de roulage à faire pour que tous les automatismes de Cédric reviennent et que l'osmose entre nous deux et la voiture soit totale. De plus, nous revenons avec une victoire de classe sur 11 partants en N1 en finissant 41è au scratch (sur environ 120 voitures à l'arrivée).
     Pendant ce week-end, nous avons également fait la rencontre de la sympathique Sandrine Le Gal, ça fait plaisir de rencontrer ici  des gens de notre Ecurie. »                     Cédric et Yannick.                                           




    Le compte-rendu complet de Yannick, dans la Suite du document

    Lire la suite... 16 660 caract├Ęres de plus | Commentaires ? | Page Sp├ęciale pour impression   Envoyer cet Article ├á un ami
    guepardonline : Wednesday 30 August 2006 @ 10:22:04 [585 lu(s)]
    Rallye Kalt Bec
    Rechercher dans Gazettes Gu├ępard 2006
    Rallye Kalt Bec (23/7) Laurent ASTOUL et Arnaud  DOYE ont réalisé une superbe course, et se classent seconds en N2, sur les talons du rapide WAMBERGUE, 16ème au scratch, et 7ème du groupe, avec deux meilleurs temps de classe au passage ! Robert FOUQUE était à leurs cotésIMG_4789.jpg pour l’assistance.

    Fabricio FERNANDES  et Cédric MAROLLES, avec l’assistance d’Andrès SERRANO, ont connu une course mouvementée…
    « Un week-end qui commençait bien : Freins neufs, assistance d'enfer, le beau temps et des spéciales franchement sympathiques.
    Dimanche : Je suis décidé à mettre gaz direct, dès la première, histoire de pas avoir un écart irrattrapable dès la première spéciale.
    ES 1 : Donc très bon rythme sans prendre de risques, cela donne un temps pas trop mal qui aurait pu être un poil mieux encore sans une erreur de sélection de rapport : 3'13"3 on prend juste 1,2 seconde sur MM. Delaville et Chauffrey et on en met une à Laurent Astoul en N2….
    ES 2 : Je suis aussi motivé mais je pense avant le départ de l'ES que je vais m'en prendre davantage dans celle-ci, qui est piégeuse et qu’un l'autobloc’ y serait bien utile... Et bien, je ne pensais pas en perdre autant !!! On ne part pas trop mal, avec des passages à l'attaque même un peu trop ! Sur un gauche bosselé et gravillonné, j'ai à peine le temps de réaliser que ça ne tournera pas comme je veux, que l'on est déjà dans une botte de paille... qu'on éjecte, et on met une roue dans le fossé devant lequel elle était posée... 2 secondes, plus tard j'ai déjà la fenêtre ouverte et je hurle pour que du monde vienne, ça me parait super long, mais au final on nous remet sur la route en moins de 30 secondes.
    Je repars à l'attaque en pensant, "il faut que je récupère du temps"… Passage au frein à main sur une équerre dans laquelle je rentre fort, mais sur l'épingle suivante je tire droit et je lâche sûrement un peu plus de 5 secondes encore !!!
    On est repartis et enfin, dernière bêtise,  j'ai mon pied qui glisse du frein sur un gros freinage, ça ne ralentit pas assez…
    Je tire le frein à main et je passe juste juste, entre des barrières en béton et la portail d'entrée d'une maison ! Bref : la pire spéciale depuis mes débuts en rallye !
    Les dégâts sont par contre minimes : capot légèrement tordu et un phare perdu plus loin dans la spéciale, sur un freinage peut-être… Ah oui, le temps : 5'48"7 c'est juste 36 secondes de plus que Delaville !!!
    Rallye fini... C'est ce que je me dis, mais en regardant le classement après la 2è spéciale, la 3è place est jouable (8 sec) et la 2è pourquoi pas (18 sec).
    ES 3 annulée mais temps forfaitaire calculé sur la première ES... donc tout bon pour moi, mais bon... ça me conforte juste dans l'idée qu'il faut attaquer direct dès la première ES en rallye.
    ES 4 : Je pars à l'attaque tout en me disant qu'il faut arrêter les conneries, on fait encore de jolis passages à certains endroits dont une équerre avec une cuvette où je ne pensais pas tirer le câble quand j'étais passé en recos... mais dans le feu de l'action... A l'arrivée je suis content de moi, on perd un peu de temps sur 2 changements de direction, mais rien de bien méchant : 5'16"00 le temps de classe, c'est 3 dixièmes de mieux que Delaville et ça me fait surtout remonter 11 secondes sur Leclerc le 2ème …
    ES 5 : Je m'étais dit, « j'essaye de faire aussi bien que dans la 1 sans l'erreur de rapport sur un bout de ligne droite »... j'ai cru que j'avais fait mieux mais en fait... 2 sec de plus, mais quand même 2 de mieux que Leclerc mais à 5 de Delaville.
    ES6 : Je veux le scratch !!! C'est parti je passe l'épingle serrée beaucoup mieux, je manque juste un changement de direction où l’on fait un long travers... ça donne 5'13"3, temps de classe encore, devant Delaville qui est en 5'15"9, j'étais 3è encore avant cette ES, il me fallait récupérer 3 secondes sur le 2è, c'est carrément fait puisqu'on lui en mets 19 !!!
    Nous sommes seconds ! C'est la classe que je vise mais après notre sortie sur la botte de paille en début de course, je pensais finir loin et c'est donc un super final !
     En remettant la voiture sur le plateau on s'aperçoit qu'un pneu est crevé... il sera heureusement réparé par la suite.
     Je suis très content car j'ai enfin une voiture qui freine vraiment bien, les amortisseurs sont au top, les pneus sont en très bon état, la voiture réagit parfaitement et j'ai donc vraiment une auto pour la gagne... Cédric ne fait presque plus aucune erreur, il n'y a plus que le pilote à améliorer !
     Je remercie également Andres pour l'assistance de choc qu'il a effectué durant tout le week-end, c'est vraiment moins stressant et plus reposant d'avoir quelqu'un qui s'occupe de l'auto lors des assistances, surtout quand c'est lui !
    J’avais l’intention d’investir dans un autobloquant mais l'histoire des nouveaux groupes arrivant en 2007 m'a un peu refroidi et je pense attendre que ces derniers soient bien définis.
    Christophe PARMENTIER participait également à l’épreuve. Il se classe 43ème au scratch, et 7ème de la classe N1.
    Thierry COLTIN, puis Maëlle VINET sont passés pour prendre des photos de nos équipages



    guepardonline : Tuesday 29 August 2006 @ 21:11:59 [577 lu(s)]
    Slalom de Lessay
    Rechercher dans Gazettes Gu├ępard 2006
    Slalom de Lessay (23/7)
    Belle course d’Alisson GUEZENNEC, qui termine sur les talons du vainqueur de la classe, et cette seconde place (4ème du groupe et  32ème au scratch) lui permet d’assurer définitivement le titre de 1ère féminine dans la zone Nord et de décrocher ainsi sa place en Finale !
    Cédric GUEZENNEC finit 3ème de classe, 6ème du groupe A et 38ème au scratch.

    guepardonline : Tuesday 29 August 2006 @ 21:11:59 [414 lu(s)]
    NEWS EN VRAC Aout 2006
    Rechercher dans Gazettes Gu├ępard 2006
    NEWS EN VRAC

    Elle est là… Jean GUEZENNEC a pris possession de sa Porsche 914-6, et va la préparer pour les épreuves à venir, et plus particulièrement le rallye Hist’Opale, organisé par Christian DUHAUT le 2 septembre du coté de Calais.
    Environ 180/190cv dans le 2L2 S pour un peu moins d’une tonne, il va falloir s’habituer à la direction, nettement plus lourde que celle du CG, et à l’encombrement de l’auto…










    Ca bosse, …et ça observe ! Damien VINET et Christophe PARMENTIER avec le bleu de chauffe, pendant que Laurent ASTOUL, de passage, observe…



    guepardonline : Thursday 10 August 2006 @ 10:26:38 [487 lu(s)]
    Rallye des ChÔteaux et Vins de la Loire
    Rechercher dans Gazettes Gu├ępard 2006
    Rallye des Châteaux et Vins de la Loire (15-16/7) Bonne course d’Olivier BACLE qui retrouvait avec un bonheur non dissimulé son grand frère Eric à ses cotés dans la Subaru Sti gpe N d’Efjie. Ils se terminent 22èmes, 3èmes de classe, et 8èmes de groupe, non sans avoir constamment amélioré leurs chronos.

    Alain et Mylène MARTEAU, confrontés à des plateaux de plus en plus étoffés et à du matériel de plus en plus performant, se classent finalement 32èmes au scratch, 14èmes du groupe et 3èmes de leur classe.

    Vincent LE BAILLY et Xavier GONZALEZ participaient également à l’épreuve :
    « Le soleil et la grosse chaleur sont au rendez-vous pour ce rallye où il y a un énorme plateau de 90 engagés, avec la Xsara de Longépé, des Subaru en veux-tu en voilà, plus quelques Mitsu, Escort etc.
    Le parcours qui comprend 2 spéciales de 12 kms, la première à faire 2 fois et la seconde à faire 3 fois, reprend en fait (pour les 2 spéciales) les 9 premiers kilomètres de la spéciale de l’an dernier en conservant le fameux passage à gué .
    Trouvant mon freinage un peu juste, j’ai monté des plaquettes Pagid bleu que j’ai rôdées soigneusement (du moins c’est ce que je pense).
    Maintenant place aux choses sérieuses. Premier passage : comme d’habitude je reste sur la réserve, le temps de prendre mes marques (c’est ça les vieux), mais le freinage, très mordant sur les 2 ou 3 premiers freinages s’évanouit, très vite et je dois appuyer comme un forcené pour que la voiture freine.
    Deuxième passage, on gagne quand même 13 secondes mais le freinage n’est toujours pas au top.
    L’après-midi, spéciale n° 2, malgré la chaleur, les routes ne se dégradent pas trop, sauf en 2 ou 3 points….comme nous allons le voir bientôt.
    Troisième tour, sur un freinage, je freine un poil trop tard et je me retrouve sur des traces de goudron fondu .. et hop un petit tout droit. Le temps d’enclencher la marche arrière et 10 secs se sont envolées.
    Quatrième et cinquième passage au top avec 15 secs de gagné sur le 3ème passage.
    Au final, sur 90 engagés, nous terminons 56èmes sur 63 arrivants ; 4èmes de classe et 24èmes de groupe.
    Alain et Mylène ont bien marché, mais ils se désespèrent de voir les plateaux grossir d’année en année et les autres voitures évoluer, ce qui les fait reculer au classement général. Ils terminent 32ème, 3ème de classe et 14ème de groupe.
    A présent, cap sur le Mont-Blanc en Septembre. »                                                                                   
              Vincent et  Xavier.



    guepardonline : Thursday 10 August 2006 @ 10:21:53 [459 lu(s)]
    Rallye des Routes Picardes
    Rechercher dans Gazettes Gu├ępard 2006
    Rallye des Routes Picardes (15-16/7) Stéphane GOEURIOT et Maëlle VINET finissent 3èmes de classe, à 8/10 du second ( ! ), 19èmes de groupe et 41èmes au scratch.
    Des progrès, du travail, et des embrouilles… C’est le résumé du rallye de Lionel CORREIA et Sandrine LEGAL…
    Les progrès concernent l’AX, et plus particulièrement la boite à crabots, qui cette fois, a tenu et leur a permis de rallier l’arrivée. Le travail, il en reste à faire, sur les freins (trop sur l’arrière avec des disques plus gros) et sur la carburation, mais la chaleur exceptionnelle a sans aucun doute contribué au rendement pas optimum du moteur.






    Quant aux embrouilles, la procédure de départ au podium avec un concurrent manquant (même sur la liste des partants !) puis finalement présent, mais pas dans son ordre, les a pénalisés de 30’’, et leur bonne foi n’a pas suffi à obtenir la correction de cette erreur qui incombait en partie à l’organisation !

    guepardonline : Thursday 10 August 2006 @ 10:16:12 [502 lu(s)]
    Rallye du Rouergue
    Rechercher dans Gazettes Gu├ępard 2006
    Rallye du Rouergue (7-9/7) : Sandrine LEGAL, copilote dans la voiture 00, précédait sur la route un certain… Sébastien LOEB, copiloté par Séverine, son épouse : « Les 7, 8 et 9 Juillet avait lieu pour moi un rallye « pas comme les autres ». Quelques semaines plus tôt Olivier m’avait offert (MERCI OLIVIER) la place dans le baquet de droite de la voiture 00A au rallye du Rouergue. Il s’agira d’une Clio Ragnotti du Team Efjie.



    Les jours qui précèdent sont consacrés aux recos (et oui en tant qu’ouvreurs aussi on fait des recos) et j’y croise un autre Guépard, Rénald.
    Les bruits courent sur la présence en spéciale ou non du pilote de la voiture 0 … Est-IL effectivement là ? Et bien oui !
    Petite anecdote à ce sujet : on passait dans la spéciale de Moyrazès longue de 22 kms quand on voit devant nous une C2 rouge. Vérification des notes, chacun roulait un peu plus vite. Tout en annonçant, je me demandais s’il s’agissait de Sébastien et Séverine Loeb ou pas. Et dans une portion faite d’enchaînements rapides avec une bonne visibilité, il nous enrhume en quelques secondes ! comme une moto distancerait une mobylette. Ouah !! Je me dis que soit c’est eux, soit … c’est un concurrent du challenge C2, auquel cas ses adversaires ont bcp de soucis à se faire !!! Une efficacité comme ça, c’est impressionnant.
    Tout s’enchaîne ensuite très vite, nous voilà déjà vendredi matin, les radios de liaison avec le PC Course sont installées dans les voitures. Briefing des ouvreurs : le directeur de course nous communique les numéros du PC course, nous sensibilise sur les différents points à vérifier lors de nos passages en spéciales et aux CH, il nous rappelle l’utilité de notre présence, l’importance de ne pas « sortir », nous sommes « les yeux du PC Course » selon ses propres termes, et l’ultime vérification de sécurité avant que ne soient lancées les premières voitures de course.
     Nous faisons la connaissance des autres ouvreurs, nous sommes en tout 6 équipages, il y a trois 000, deux 00 et une 0, chacune étant « lancée » toutes les cinq minutes … sauf l’écart entre nous et la 0 qui va être allongé à 10 minutes (je me demande bien pourquoi ).
    Retour au parc fermé où je retrouve Maëlle, puis Didier et Sandra. Encore un énorme Merci à tous les trois d’avoir été là !!! On se retrouve quelques heures plus tard au départ et je me concentre sur la mission qui nous est confiée. Vérifier, tout en faisant le rallye, que tout est OK sur la route, aux CH, en spéciale.
    Nous sommes arrêtés pratiquement à tous les stop et feux rouges du routier par des spectateurs armés d’appareils photos ou de miniatures et posters à faire signer. A chaque fois la même question fébrile : « Est-ce qu’il est là ? Dans combien de temps va-t-il passer ? ». Oui oui rassurez-vous, il est dans la voiture de course qui suit, 10 minutes derrière.
    Tout se passe bien, les spéciales sont superbes, dans un décor magnifique. Premier regroupement dans un petit village et on les rencontre enfin. Et bien je confirme ce que j’avais déjà entendu : ils sont tous les deux très gentils, accessibles. Les six équipages d’ouvreurs se retrouvent à discuter à bâtons rompus. On voit les premiers concurrents arriver et on repart déjà pour la deuxième boucle. Samedi matin on retrouve avec plaisir les autres ouvreurs et nous voilà de nouveau en piste pour une belle journée de spéciales sous la chaleur. Dimanche deux spéciales sont au programme, à faire deux fois chacune. 11 kms et 36 kms. Je profite de la toute
    première assistance de 8h du matin où il n’y a presque personne, pour aller faire signer des plaques de rallye. Avec les autres ouvreurs on n’a pas voulu les ennuyer pendant la course avec ça, mais là c’est maintenant ou pas du tout ! alors une fois passé le CH d’entrée d’assistance je fais demi-tour, ils viennent d’arriver et tous deux me signent des plaques de rallye avec le sourire. Elle est pas belle la vie ! 
    La journée par contre ne sera pas belle pour tous … et verra le podium provisoire décapité. C’est d’abord David Salanon avec sa 206 WRC qui arrachera une roue dans l’ES 11, puis Nicolas Vouilloz sortira violemment dans l’ES 12, sa 307 WRC en travers de la route bloquant la spéciale pour près d‘une heure (je profiterai de ce temps rallongé involontairement au regroupement qui suit la spéciale pour discuter avec Jean-Louis Alozy qui était sur place aussi). Et Jean-Marie Cuocq sortira dans l’ES 14. Jérôme Grosset-Janin gagne donc ce Rallye du Rouergue.
    Quant à nous, la sensation de perte de la direction (en fait une perte d’adhérence sur plusieurs centaines de mètres) dans les deux derniers kms de l’ES 12 (la spéciale de 36 kms) nous fait redouter une crevaison, et on finit la spéciale avec les warnings, avec l’idée que cette fois la Xsara bleue allait forcément nous rattraper. Mais non ! On saute sur la fameuse bosse de Crussac et ouf voilà l’arrivée !
    Les ouvreurs devant nous, en C2 R2, très sympas, nous signalent qu’en sortant de cette spéciale, on a juste le temps de passer le Point Stop, faire 100 m sur le routier et se garer, et en courant on arrive à temps pour voir passer la voiture suivante sur cette fameuse bosse.
    C’est la seule fois où je verrai la Xsara en spéciale … mais quel passage ! (non, non pas cette photo, ça c’est nous).
    Merci à Olivier de m’avoir proposé ce très beau rallye, à Didier, Sandra et Maëlle pour leur présence, à Daniel et sa famille pour leur gentillesse, leur accueil. Merci à l’assistance pour leur travail et leur bonne humeur. Merci aux organisateurs et tous les bénévoles cotoyés au long de ces 3 jours. Ils m’ont fait voir le rallye d’un autre œil  !! »                           Sandrine

    Rénald BOURDILLAT a participé à l’épreuve dans le cadre du Challenge C2, et finit 52ème au scratch, 11ème du Challenge.
    Didier COLTIN et Maëlle VINET (pour les photos), étaient également présents…





     



    guepardonline : Thursday 10 August 2006 @ 10:10:59 [555 lu(s)]
    Formule V à Colmar-Berg
    Rechercher dans Gazettes Gu├ępard 2006
    Formule V à Colmar-Berg (7/8 juillet) : Le  savoureux compte-rendu habituel d’Andrès SERRANO :
    « Comme d’habitude cette saison, ce week-end de courses n’a pas été parfait……..comme les  Bleus, nous avons  connu le défaite….
    Tout avait pourtant très, très bien commencé (si ceci vous semble familier, vous ne vous trompez pas !) Lors de la première séance de qualification, j’ai terminé troisième, derrière le leader du championnat (Sherrington, UK) et le troisième, Sommer (Al). Seules 14 voitures étaient  présentes, mais les meilleures ! J’étais plus de deux secondes plus lent que Sherrington, mais c’était pour moi la découverte du circuit de Colmar-Berg.  Dans la seconde séance ; je fais quelques petits réglages, notamment sur la pression des pneus, et j’améliore nettement, obtenant le 2ème temps, réussissant donc à me placer sur la première ligne pour le départ des deux courses.
    La première manche, dimanche a commence à 8 :15 ! (On dit « dawn patrol » en anglais !) et vraiment réussi une belle, belle course pendant 25 minutes.  Sherrington et moi, avons laissé toute le monde derrière et la course s’est résumée à un « tète a tète ».  À mon avis, il dispose d’un moteur plus puissant, mais ma voiture était beaucoup mieux équilibrée.
    Je savais quand même que j’étais plus rapide que lui. A cinq minutes de la fin, l’allumage de ma voiture a décidé d’aller au ciel !(sic)
    Je ne finis pas la course, la seule consolation ?  J’ai réalisé le meilleur temps en course, une demi seconde plus vite  que Sherrington qui a gagne sa 4ème  course sur 4 disputées….
    Le problème d’allumage venait de la bobine, malheureusement, je n’ai pu en trouver qu’une d’occasion. La voiture a démarré et fonctionné dans le paddock mais au départ de la seconde course, je constate que elle ne marche pas ! J’ai fait quelques tours et finalement la 2ème bobine a rejoint la première !  Sherrington a gagné sa 5ème course !  Moi, j’ai perdu tous mes espoirs pour cette saison, et voilà, c’est la vie. On finira le championnat quand même.  La prochaine sortie aura lieu à Most (République Tchèque) mi-août et je terminerai la saison à Zandvoort, aux  Pays-Bas, mi-septembre
    »     Andres

    guepardonline : Thursday 10 August 2006 @ 09:54:32 [466 lu(s)]
    NEWS EN VRAC juillet 2006
    Rechercher dans Gazettes Gu├ępard 2006
    NEWS EN VRAC

    Laurent ASTOUL à participé à l'épreuve de sélection ''Promo Circuit Tour 2006'' se déroulant à Thenay (41) sur le circuit du Val de Loire au volant d’un Karting 4T 270cm3. Lors de la première épreuve sur circuit, Laurent réalisait le 3e temps de sa série, avec le désavantage d'être parti dès la première série. Ce chrono allait s'avérer insuffisant face aux nombreux pilotes de Karting présents qui se sont élancés dans les séries suivantes.
    Le test qui succédait était un véritable slalom tracé pour l'occasion, et une fois de plus Laurent s'élançait en première position (ordre alphabétique oblige!!!) et il n'avait donc aucun point de repère. Malgré cela il signait un bon chrono. La seconde épreuve sur circuit allait s'avérer décisive.
     Parti dans la roue d'un pilote de Kart, Laurent améliorait considérablement son chrono du matin, de bonne augure pour remonter au classement. Malheureusement, la pluie allait s'inviter pour 2 séries de pilotes  (répartis en une dizaine de série), et malgré le retour du soleil sur la fin, les organisateurs prenaient la décision d'annuler tous les chronos de cette seconde manche plutôt que de faire repasser les pilotes désavantagés par la pluie. Laurent en restait donc avec son temps de la première manche, dommage.......Bravo aux pilotes qui se sont qualifiés pour la finale et bonne chance à eux...

    Dans le but d'aider l'association ''Les Bouchons d'Amour'', Laurent ASTOUL portera désormais leurs couleurs. Cette association a pour but d'acquérir du matériel pour handicapés (fauteuils roulants,...). Les revenus de l'association se font avec un moyen original: la collecte de bouchons plastiques de bouteilles de boissons (eaux, sodas, lait). Tout le monde peut donc aider cette association d'un geste simple ''garder les bouchons!!!''. Toutes les infos sur www.bouchonsdamour.com

    On prépare déjà 2007 ! Damien VINET a renoncé à courir cette année pour se consacrer à la recherche d’un budget pour acquérir une 106 en vue de la saison prochaine. De leur coté, Maëlle et Christophe PARMENTIER sont toujours en remontage de l’AX F2000 avec laquelle ils débuteront au rallye de l’Oise 2007…


    Vendue !!! C’était à prévoir, le CG de Jean GUEZENNEC a très rapidement trouvé un nouveau propriétaire…
    La nouvelle monture est une Porsche 914-6, équipée d’un 2L,2 S de 180cv, pour bouger les 950 kgs de l’auto.


    Des nouvelles de Mathieu DELFLY à présent :
    Aprés le rallye de La Lys en avril avec Stéphane GOEURIOT en AX N1, j’ai participé au Rallye du Val d'Ancre, avec Sébastien VERMEIRE, sur une Saxo N2.. Résultat : 27ème au général sur 140 partants et 2ème de classe sur 12. Nous sommes trés heureux car c’était seulement le 3ème rallye pour Sébastien. Nous ne nous attendions pas du tout à ce résultat, nous venions uniquement pour prendre du plaisir, mais dés l'ES 1 nous réalisions 2° de classe à 4 s du 1er (la famille TRONET), pour faire ensuite le temps de classe dans l' ES 2............alors là, nous n’en revenions pas ! 
    Nous avons géré notre avance lors des deux dernières boucles malgré la remontée des ténors de la N2 BOITARD et WAMBERGUE qui finissent au général juste derrière nous à 1s d'écart. Ce fut une course extraordinaire avec une bagarre intense entre les 5 premiers !!! En ce qui nous concerne nous devons ce résultat également à Joe Jacques qui a travaillé durant 24h pour remonter un nouvel embrayage cassé le vendredi soir lors des derniers essais, et Marc Amourette qui nous a vendu les pièces 6 heures avant les vérifs techniques !
    Prochain rallye ; les Routes Picardes ou le Boulogne ...... à suivre !                     Mathieu



    guepardonline : Thursday 10 August 2006 @ 09:48:27 [465 lu(s)]
    Course de c˘te de Fréteval
    Rechercher dans Gazettes Gu├ępard 2006
    Course de côte de Fréteval (2 juillet)  avec Marc SAGIT
    « Nous étions 4 dans la classe : Claude GUILLO (106 S16), Jean-Marc TOURON (106 S16), Bruno JANNAUD (106
    Rallye) et moi même avec la Civic.. Dès les essais, Touron se montre le plus rapide devant Guillo. Je me place en 3ème position, juste devant Bruno.
    Le classement est resté figé tout au long de la journée ! Touron a fait figure d'épouvantail et me colle finalement plus de 2s !! sur un parcours de moins d'1 min. Bref, l'aventure est quelques peu décevante surtout que j'ai eu l'impression de me bagarrer avec l'auto (un train AV peu incisif, un train AR qui décroche instantanement dès que l'on touche au freins). La journée a été éprouvante !En fait, je voulais tenter une expérience en course de côte et il fallait que je termine d'user un train de vieux AVON afin de récupérer les jantes. Là-dessus, l'objectif est plus qu'atteint !
    Pour expliquer ma contre performance, je suis en train de me demander si mes pneus AVON (qui ont plus de 5 ans) sont encore compétitifs car l'auto glisse énormément et le train AV est peu incisif.
    Par ailleurs, j'ai trouvé l'origine de mes problèmes de freins ! sur un freinage appuyé, les roues AR bloquent toujours en premier ; ce qui rend l'auto particulièrement instable dans le rapide et les freinages en appui.

    Or, je me suis rendu compte que le répartiteur de freinage a été mal connecté aux durites > du coup, la répartition de freinage entre l'AV et l'AR est 50/50 ! Il me reste plus qu'à reconnecter correctement les durites.
    D'autre part, je n'exploite pas encore tout le potentiel de l'auto.
    Mis à part le freinage, l'auto était assez saine en pneus de série. Par contre, dès que je chausse les AVON, mon train AV est nettement moins incisif et l'auto est très brutales dans ses réactions et décroche sans prévenir à des vitesses relativement faibles. Je ne me sens pas à l'aise au volant.
    Bref, j'ai besoin de régler encore 2 ou 3 détails mais les perfs devraient s'améliorer au fil des courses.
    Je continue de me préparer pour le Rallye > Objectif : Rallye des Vikings les 23 et 24/07,  A suivre
    ».                        Marc


    La même course, avec Bruno JANNAUD  « La hiérarchie "mécanique" a été respectée, puisque je finis 4ème sur 4 de classe derrière les 106S16 de JM Touron (+2"74) et C Guillo (+2"03) et la Civic de Marc (+ 0"50) qui était venu tester la côte. Pour une fois j'ai fait un bon temps lors des essais et je n'ai amélioré ce temps au fil des montées que de 0"63 pour finir en 56"21 ce qui me place 78/104 au général et 12ème/20 au groupe.
    Je me suis bien amusé avec quelques arrivées en travers lors d'un passage    gauche droite en 3, mais il faudrait que je fasse  quelques slaloms, histoire de tourner le volant plus rapidement dans les épingles... je ne suis pas totalement habitué à l'autobloquant dans ce type de virage, d'où des sorties un peu hasardeuses !!! »                    
                                                      Bruno.
    PS : petite consolation : ma voiture est en photo en page 115 d'Echappement de juillet !!!!



    guepardonline : Thursday 10 August 2006 @ 09:38:56 [548 lu(s)]

    Page Suivante

     
    Agenda Gu├ępard
     
     
    Article du Jour
    Il n'y a pas encore d'Article du Jour.
     
    !!!_else!
         
    Ecurie Gu├ępard - Association Loi de 1901 - Ce site a ├ęt├ę construit gr├áce aux infos envoy├ęes par les membres de l'├ęcurie Gu├ępard et aux photos de g├ęn├ęreux donateurs